Rise of the poisoned youth - © Galerie des Galeries
Rise of the poisoned youth, 2009

Néon blanc
Collection Ginette Moulin / Guillaume Houzé, Paris
Galerie Kamel Mennour, Paris
© ADAGP Claude Lévêque. Photo : Charles Duprat


Les lettres de néon blanc se détachent du mur en une écriture manuscrite enfantine qui prend un tour inquiétant par le texte qu’elle porte : Rise of the poisoned youth (le réveil de la jeunesse empoisonnée). Reprise d’un titre du groupe de hardcore américain Terror, cette affirmation nihiliste crie la violence d’une jeunesse désemparée : entre manifestation d’une angoisse écologico-économique et menace quelque peu mystérieuse, elle amorce un état des lieux du monde contemporain plus que sombre.

GALERIE DES GALERIES prend en charge de nombreux navigateurs
mais il semble que celui-ci soit obsolète,
veuillez utiliser le navigateur Google Chrome ou bien mettre à jour votre navigateur.

GALERIE DES GALERIES supports many browsers
but it seems that it is obsolete,
please use the Google Chrome browser or update your browser.